Assises de la mobilité : Enfin peut-on s’exprimer ?

Au début du mois de Septembre 2017, Elisabeth Borne, la ministre du transport a initié les assises de la mobilité. Le but de ces assises étaient de permettre à chacun d’exprimer son opinion sur la controverse des engins électriques. Pour se faire, les assises de la mobilité ont duré trois mois.

Durant ce laps de temps, de nombreux groupes de travail ont pris place à Paris ainsi qu’en région. Ces réunions ont rassemblé des experts de la sécurité routière, des préfets, des acteurs des transports en commun, des industriels, des associations de piétons, de vélos, etc. Tout cela afin de débattre sur des thèmes comme la réduction de notre empreinte environnementale, les mobilités connectées, l’avenir de la mobilité…

Parlons maintenant, du principal problème, est-ce que les VLEU (Véhicules Léger Electronique Unipersonnel), qui comprennent tout les engins électriques, peuvent être considérés comme des « cycles » ? Ce sujet est une controverse, du fait que les EDP (Engins de Déplacement Personnel) soient considérés comme des piétons « mixtes » et donc pourquoi les VLEU auraient plus d’avantages ?

Mais une décision doit être prise, les VLEU sont pour le moment interdits à la fois de trottoir et de routes. C’est ainsi qu’à la fin de ces 3 mois, le 13 Décembre, les assises se sont terminées du fait de la remise des différents rapports d’experts au gouvernement.

La conclusion de ces assises est qu’il serait plus sage d’assimiler les VLEU à des « cycles » et auraient donc tous les droits et les devoirs des vélos. Cependant cette décision, bien que non voté, a été immédiatement contredit par la Direction Générale de l’Entreprise et de la FPMM (Fédération Française de Micromobilité). Ceux-ci voulant que les VLEU est un statut de  » super piéton « .

Néanmoins peu importe la décision qui sera prise, les protagonistes s’entendent sur quelques exigences, concernant non seulement les machines au travers de la future norme produits, mais aussi des obligations pour les usagers comme:

  • Limitation de vitesse à 25 km/h
  • Obligation de ports de casque et d’élément de visibilité
  • Système de freinage (double et indépendant)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s